« L’attention est la voie qui mène à l’accomplissement. » Alexandra David Néel

Notre corps nous parle, écoutons-le…

Ainsi pourrais-je résumer ma dernière expérience vécue en voulant installer La Cassoun’ à Montcuq en Quercy Blanc.

 

En lien étroit avec notre vie émotionnelle et nos mémoires, le corps nous envoie des messages sur l’origine de nos difficultés traversées.

Depuis l’Antiquité Philosophe et Médecin travaillaient de concert pour étudier le corps et l’esprit.

En MTC (médecine traditionnelle énergétique chinoise) on conçoit le corps et l’esprit comme un tout, en faisant des ponts permanents entre les méridiens énergétiques, les émotions associées, les douleurs pouvant justement perturber le fonctionnement des organes.

Les liens entre les émotions et les troubles physiques sont désormais de plus en plus pris en compte dans le traitement de la douleur….bref, je pourrai continuer ainsi, mais tout ceci pour dire qu’une fois encore mon ressenti, mon corps m’a parlé pour me dire : STOP !

 

Le projet d’installation de La Cassoun’ sur Montcuq, du moins à la Maison de la Tour prenait peu à peu de plus en plus de retard. Un à un, les mois s’égrénaient et rien n’avançait…

Comme les rouages d’un engrenage qui accrochent,

Comme les gonds d’une porte qui grince,

Comme un corps qui fait mal, d’un cœur qui s’étiole où la joie, l’amour et la vitalité ne sont plus, où les poumons peinent à trouver leur oxygène pour régénerer les cellules de l’organisme, ou les genoux peinent à plier, à accepter le vécu du moment….

Les signaux sont là.

Dans le corps, rien ne se fait pour rien, sans raison. Et il devient intéressant de se pencher sur les maux du moment, de ce moment difficile de l’existence – sans pour autant se torturer ni psychologiser à outrance…non, simplement ECOUTER ce corps qui me parle et me dit qu’il n’en peut plus.

Cette sensation d’être comme une coquille vide, dans un état d’épuisement, de vide énergétique chaque instant n’est que combat permanent pour ne rien lâcher, car on croit encore cela possible….Et bien là, c’est le moment, le juste moment pour se dire, qu’on a été trop loin, qu’on ne s’est pas assez écouté et qu’on ne veut plus se mettre en danger, d’abord soi-même puis mettre davantage en péril son projet.

 

Alors quand les choses de la vie deviennent trop complexes, que cela ripe, que cela coince, que tout devient compliqué avec l’Autre qui tergiverse, ne sait pas, ne sait plus lui-même où il en est et s’il est prêt à vendre, ni ne veut ou ne peut comprendre vos impératifs économiques de création, cette perte de temps, d’énergie et d’activité avec une saison perdue….Il faut  alors savoir lâcher prise et arrêter. S’écoute…. écouter ce corps qui parle et  dit qu’il est grand temps d’en re-prendre soin J.

Alexandra David Néel disait : « L’attention est la voie qui mène à l’accomplissement »

La Cassoun’ n’était pas dans le bon et juste lieu qui lui convenait pour s’installer.

N’oublions jamais de rester attentif à chacun de ces petits maux de notre corps qui nous parle, aux différents signaux d’alarme qui se dressent …vous savez ces « petits drapeaux rouges » qui s’agitent dans un coin de votre corps et de votre esprit et ce, quelque soit le projet en cours, quelque soit l’énergie déployé pour parvenir à ses fins et vouloir y croire jusqu’au bout!

 

Je reprends donc ma voie,ma liberté de choix, mon chemin d’itinérance sur les Chemins de Compostelle pour mener à l’accomplissementdu projet de la Cassoun’ quelque part ici ou ailleurs dans le Lot, sur cette merveilleuse terre de Talents !