Matin de décembre

On s’éveille
du coton dans les oreilles
une petite angoisse douce
autour du cœur, comme mousse
c’est la neige,
l’hiver blanc
sur ses semelles de liège
qui nous a surpris, dormant.

 

Croquis de janvier

Tout est dur, clair, sans voix, et mort ;
l’hiver est fermé comme un livre.
On dirait que la vie a tort
de vouloir encor vivre.

Le fleuve est pris ; le ciel si bas
pèse sur les étendues blanches…
Un oiseau pourtant chantera
en avril, dans les branches.

Guy-Charles Cros

 

Sans attendre avril…..Ce MATIN entre fin DECEMBRE et JANVIER qui s’annonce déjà….

OUI, je l’ai vu, ce bel oiseau gris et blanc !

Cendré, ce grand échassier est venu

Curieusement,

Ici à Chantemerle.

Sur la place, ce grand et beau héron cendré s’est posé.

 

Tête courbée, à pas lents il s’est approché,

De la devanture du restaurant “la Source”,

Comme s’il hésitait et lisait.

Vers où se porterait son choix ? … “Carte” ou “Menu du jour” ?

 

Sur ses longs pieds, allant, ensuite, je ne sais où,

Il côtoya fontaine ruisselante

Y cherchait-il l’eau fraiche de l’hiver pour se désaltérer ?

A défaut de Carpes, de brochets, de tanches…et encore moins de goujon

Il n’y vit sans doute que nos simples carpes Koi rouges !

Il ouvrit pour si peu le bec,

Croyant mieux faire d’attendre qu’il eut un peu plus d’appétit !

 

L’onde était transparente ainsi qu’aux plus beaux jours

Et pourtant, d’un rien, effrayé …

Pas eu le temps de le photographier !

… Vers d’autres cieux qu’il espérait encore plus bleus, il s’en est reparti !

 

MERCI Mon bel Ami pour ce joli cadeau du jour 🙂